Le slst

Droits et responsabilités
des salariés

Se préserver des risques professionnels

Connaître les risques

Votre activité professionnelle peut vous exposer à un certain nombre de risques. Ces risques varient en fonction du métier que vous exercez et du contexte dans lequel vous l’exercez. Il en existe six grandes familles : les risques physiques, mécaniques, psychologiques, biologiques, radiologiques et chimiques.

Pour mieux comprendre ce qui se cache derrière chaque famille, voici un petit récapitulatif :

Physiques
Vibrations produites par les engins, niveau sonore trop élevé, température trop forte ou trop basse, intempéries pour les travaux extérieurs (humidité, vent…), niveau d’éclairement, qualité de l’air sur le lieu de travail (poussières…), courant électrique, incendie et explosion…
Mécaniques
Heurts par les parties mobiles en mouvement des machines, écrasement par des chutes d’objets ou des véhicules, coupures et perforations par les outils de travail, projections de particules solides (copeaux de métal, de bois, de roche) ou de matières incandescentes, contraintes posturales et visuelles et gestes répétitifs…
Psychologiques
Agression physique ou verbale sur le lieu de travail par un client/élève/patient, harcèlement moral ou sexuel par un supérieur hiérarchique, stress managérial, charges mentales excessives (travail permanent sur écran…)…
Biologiques
Exposition à des agents infectieux (bactériens, parasitaires, viraux, fongiques), par piqûre, morsure, inhalation, voie cutanéomuqueuse…
Radiologiques
Existence de radiations ionisantes et radioéléments, de rayonnements laser, de radiations UV et IR (infrarouge), rayonnements électromagnétiques divers…
Chimiques
Exposition à des substances chimiques par inhalation, ingestion ou contact cutané, produits gazeux, liquides ou solides, cancérigènes, mutagènes, toxiques, corrosifs, irritants, allergisants…

Éviter les risques

Si la préservation de la santé du salarié sur le lieu de travail relève de la responsabilité de votre employeur, vous avez, en tant que salarié, vos propres responsabilités. Ainsi, vous devez veiller à ne pas vous mettre en danger, ni mettre en danger vos collègues de travail.

Pour ce faire vous avez un devoir de prudence et de respect des consignes :

  • Faire preuve de prudence, pour vous comme pour les autres.
  • Alerter en cas de constatation d’un danger.
  • Être conscient de sa capacité à exercer sa fonction (en termes de santé).
  • Respecter les consignes de sécurité établies par l’entreprise (circulation, règlement intérieur…).
  • Respecter les conditions d’utilisation des produits et matériels mis à votre disposition.
  • Suivre les formations auxquelles vous êtes convoqué.
  • Utiliser l’ensemble des équipements de protection individuelle (masque, lunettes, chaussures de sécurité, bouchon d’oreilles…) mis à disposition par votre employeur.

Être force de proposition

Les salariés sont des acteurs essentiels à la mise en œuvre de la démarche de prévention dans leur entreprise. Leur connaissance pratique des postes de travail leur confère un rôle important notamment pour identifier les risques, pour suggérer des améliorations et proposer des mesures de prévention adaptées à leur activité. Ils appliquent les procédures mises en place et respectent les consignes données. Au cœur de l’entreprise, tout salarié a l’obligation de prendre soin de sa santé et de celle de ses collègues concernés par ses actes au travail (article L. 4122-1 du Code du travail).

Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS)

Vos droits en tant que salarié

La confidentialité de votre dossier médical

Les médecins du travail comme les infirmiers en santé au travail sont des professionnels de santé. À ce titre, ils sont tenus au secret médical qui garantit la confidentialité des échanges et de vos informations personnelles de santé recueillies durant les visites.

La sollicitation d'une visite auprès du médecin du travail

En tant que salarié, vous pouvez solliciter notre service de médecine du travail en dehors des visites obligatoires – initiale ou périodique – notamment afin de favoriser votre maintien dans l’emploi. Si vous êtes en arrêt de travail depuis plus de 30 jours, vous pouvez notamment bénéficier d’une visite de pré-reprise, et si vous n’êtes pas en arrêt de travail, vous pouvez accéder à une visite occasionnelle sur demande auprès de votre employeur. (voir Les visites à la demande du salarié)

Le DROIT DE RETRAIT

Tous les salariés disposent d’un droit d’alerte et de retrait. En conséquence, si une situation de travail présente un danger grave et imminent, le salarié peut interrompre son activité dans l’attente de mesures de prévention adaptées.

Code du travail – Droits d’alerte et de retrait (Articles L4131-1 à L4133-4) (vers www.legifrance.fr)

Service-public.fr – Santé et sécurité au travail : obligations du salarié (vers www.service-public.fr)

Service-public.fr – Santé et sécurité au travail : obligations de l’employeur (vers www.service-public.fr)